Description et codes utilisés

Citer ses sources. Quand et pourquoi? Abréviations
 
Le style « auteur-date » détaillé ici procède en deux temps. Il est d’abord composé de brèves références, placées entre parenthèses, dans le corps même du texte. Celles-ci renvoient ensuite à la bibliographie placée en fin de texte, où le lecteur trouvera les références complètes des documents cités. Les notices bibliographiques et les références abrégées au sein du texte seront donc développées séparément dans ce mode d’emploi. Il est à noter que, contrairement à certains systèmes en vigueur, il n’y a pas de distinction entre « liste des références » et « bibliographie » dans ce protocole.

Ce mode d’emploi est accompagné d’un tableau résumé qui se trouve à la fin du présent manuel. Il est nécessaire de prendre connaissance des informations rassemblées ici afin de faire un usage éclairé du tableau. Les trois premières sections s’attardent sur la rédaction des références complètes placées en bibliographie et, plus particulièrement, sur la façon de traiter chacune des données bibliographiques (auteur, titre, année de publication, etc.). Les cas particuliers et les exceptions, qui foisonnent dans le monde de l’édition, y sont également abordés. La quatrième section, quant à elle, se penche sur les références placées entre parenthèses dans le corps du texte. Enfin, les deux dernières sections abordent diverses questions relatives à la mise en forme de la bibliographie, à la rédaction et à la mise en page d’un texte.

Pour éviter toute confusion, un système de notation précis est utilisé. Les données bibliographiques, c’est-à-dire toutes les informations nécessaires à l’identification d’une source, sont indiquées entre des barres verticales ( | ). Une donnée écrite en italique (ex. : |Titre|) signifie que ladite donnée doit être inscrite en italique dans la notice bibliographique. Tout texte qui n’est pas indiqué entre des barres verticales (ex. : (dir.), tomes, etc.) doit apparaître tel quel dans la notice. Il s’agit d’éléments nécessaires au déchiffrage d’une référence bibliographique. Les mentions en caractère gras (ex. : ou) sont, quant à elles, des informations complémentaires à l’intention de l’usager de ce protocole et ne doivent pas apparaître dans la référence. Enfin, l’astérisque (*) signifie que la donnée qui suit est facultative et qu’elle devrait être ajoutée seulement si elle est nécessaire à l’identification d’une source ou si elle est pertinente par rapport au contenu du texte (il peut être pertinent, par exemple, de mentionner l’année de première publication d’un ouvrage, même si cette information n’est généralement pas indiquée dans les notices bibliographiques).

 

Codes utilisés :

  • Barres verticales ( | ) : utilisées pour délimiter les informations bibliographiques (ex. : |Éditeur|) que l’usager doit repérer dans la source qu’il souhaite citer.
  • Astérisque (*) : précède une information bibliographique superflue, qui ne doit être mentionnée que si elle est nécessaire à l’identification de la source ou pertinente quant au propos du texte.
  • Texte en italique: indique que la donnée bibliographique doit être écrite en italique.
  • Texte en caractères romains, non délimité par des barres verticales : information qui doit apparaître telle quelle dans la référence (ex. : tomes).
  • Texte en caractère gras : information à l’intention de l’usager qui ne doit pas apparaître dans la référence (ex : ou).

 
Citer ses sources. Quand et pourquoi? Abréviations